DPE : Une lourde contrainte pour les Offices publics de l’habitat

En guise de rappel, le Diagnostic de Performance Energétique ou DPE est devenu, depuis le 1er juillet 2007, un diagnostic obligatoire pour tout logement mis en location. Les propriétaires bailleurs privés doivent ainsi réaliser ce diagnostic avant la mise en location du bien, mais il se trouve que cette obligation concerne également les Offices publics de l’habitat ou OPH, qui ont plusieurs biens immobiliers à leur charge. Justement, Hervé Marseille, sénateur UDI-UC des Hauts-de-Seine, interpelle Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement sur ce fait.

Ainsi, Hervé Marseille émet des doutes sur la capacité des Offices publics de l’habitat (OPH) à mettre en œuvre, et surtout à prendre en charge, la réalisation du Diagnostic de Performance Energétique (DPE) pour tous les logements sociaux qu’ils gèrent. Celui-ci rappelle notamment que la réalisation d’un DPE s’élève actuellement aux environs de 250 euros, un chiffre qui sera donc à multiplier par le nombre de logements sociaux à leur charge. Le sénateur d’ajouter que «la charge financière créée par cette obligation pour un OPH de plusieurs milliers de logements est importante et grève les comptes de cet OPH».

Aussi, il interroge Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement, sur les éventuelles mesures qu’elle pense prendre, pour «permettre aux OPH de répondre à cette nouvelle contrainte qui constitue un investissement très important et qui va peser fortement sur leurs fonds propres ». Décidément, il reste des choses à voir et à revoir avec ce fameux DPE. Récemment, deux députés ont également interpellé la ministre, l’un, le député de Charente-Maritime Olivier Falomi, qui a émis des réserves et relancé le débat concernant la multiplication des «DPE vierges» et l’autre, le député UMP Philippe Armand Martin, qui appelait à une éventuelle amélioration du DPE.

One Response to “DPE : Une lourde contrainte pour les Offices publics de l’habitat”

  1. CLERC Pascal Says:

    Ce député Hervé MARSEILLE serait-il latérologue (spécialiste d’une discipline qui n’est pas la sienne) ?

    On peut en effet s’interroger … Lorsque des organismes de HLM lancent des appels d’offres il y a toujours un (ou plusieurs) diagnostiqueurs qui répondent à des prix défiants toute concurrence, les AO s’attribuent en général autour de 7 à 9 € le lot (appartement) Mr le Député

    Alors arrêtez d’essayer de vouloir plaire au plus grand nombre avec des informations erronées (à moins que vous ne vouliez parler du coût du DPE à l’immeuble complet et dans ce cas 250€ ce n’est vraiment pas cher) et vérifiez vos sources !

Donnez votre avis