Les diagnostics immobiliers auxquels nous devons nous préparer pour 2014

Le secteur immobilier requiert une attention particulière en cette année 2014 à cause des amendements nouvellement adoptés sur les diagnostics de biens immobiliers. Que ce soit vendeur, preneur ou propriétaire, personne n’échappe aux expertises d’habitation.  Voici les diagnostics immobiliers qu’il faut effectuer pour 2014.

diagnostic-immobilier-obligations-main-3304147

L’un de ces diagnostics est le diagnostic mérule. L’amendement N° CE677 a pour but de protéger  le nouveau propriétaire d’un bien immobilier d’un champignon lignivore qui représente un danger dans le domaine immobilier. Le mérule cause des dégâts  dans les boiseries et les charpentes de l’habitat que l’assurance ne couvre pas.

Ce nouvel amendement sera effectif après localisation des zones françaises présentant des risques de développement de ce champignon comme dans le Nord ou le grand Ouest de la France, des régions particulièrement humides.

Si le vendeur de biens immobiliers doit se préparer au diagnostic mérule, les diagnostics gaz et électricité s’ajoutent au DDT pour une mise en location. Les conduites de gaz et les installations électriques sont ici objets de contrôle car chaque année, on recense en France de nombreuses victimes de fuite de gaz ainsi que de court-circuit électrique causant des maladies voire des décès. Ainsi, pour les installations faites de plus de 15ans, le bilan des diagnostics gaz et des branchements électriques doit être présenté lors d’une signature de contrat de bail pour les biens immobiliers meublés ou non.

Le dernier diagnostic auquel il faut y songer est le diagnostic amiante. Adopté en avril 2013, le résultat de ce contrôle doit être remis par le bailleur au nouveau locataire pour les permis de construire délivrés avant le 1er juillet 1997. Les fibres d’amiante sont néfastes pour la santé car elles peuvent provoquer le cancer du système respiratoire.

Le prix des diagnostics immobiliers varie selon les professionnels accrédités par le Comité français d’accréditation (Cofrac) qui vont effectuer les contrôles.

Donnez votre avis