Se faire guider dans son investissement immobilier

Bon nombre d’entre les particuliers veulent maintenant se passer des prestations d’une agence immobilière sous prétexte que les commissions sont trop importantes. Et pourtant, les frais d’intervention de ce genre de prestataire ne sont que le reflet de la qualité de leur service. Notamment pour les amateurs, se débrouiller seul dans les méandres des transactions immobilières n’est pas conseiller.

Un intermédiaire dans les négociations

Une agence immobilière Antibes est le premier allié dans les négociations en tout genre. Avec leur savoir-faire, non seulement vous aurez moins de mal à trouver le bien idéal, mais vous l’aurez également au meilleur prix.

Avant d’en arriver à discuter du prix cependant, il faut dors et déjà passer par des visites. En fonction de vos exigences, cette démarche peut durer plus ou moins longtemps. Certains prestataires afin de vous aider à faire le bon choix vous proposent même de tester une nuit LA maison qui a retenu votre choix final. Après une bonne nuit de sommeil et à tête reposer, il sera plus simple de prendre une décision.

Déjà avec leur site internet, les courtiers vous aident à limiter les choix. Les biens sont présentés en photos et en des termes simples et clairs. Bien évidemment, le prix net vendeur, qui sera à négocier ultérieurement, sera également affiché sur l’annonce. Il importe de souligner que dans le domaine immobilier, un bon prix ne baisse que de 20 000 euros en moyenne. Vous ne devez donc pas perdre votre temps à visiter une maison à 200 000 euros alors que vous ne disposez que de 120 000 euros de budget. Sans compter que vous allez encore devoir régler les frais de commission de l’agent et les frais de notaires.

Un conseiller dans les étapes administratives

Certains pensent à tort que l’investissement immobilier est simple. En règle générale, il faut 3 mois pour conclure la vente.

La première étape, après la visite, est la soumission de l’offre. Vous devez le faire par écrit. L’agence immobilière Antibes le mettra à la disposition du propriétaire et vendra votre profil du mieux qu’elle pourra. À savoir que la soumission d’offre n’engage que la responsabilité de l’acheteur. Il est du pouvoir discrétionnaire du propriétaire de refuser ou non la proposition.

Après ce premier palier, vous allez faire une promesse ou un compromis de vente. Les deux documents nécessitent la signature des deux protagonistes aux contrats. La promesse de vente vaut déjà contrat. C’est un document par laquelle le propriétaire s’engage à céder le bien à tel prix à tel acheteur. Il servira de base à une demande de crédit et devra être enregistré auprès d’un notaire. Le compromis de vente est un acte qui nécessite encore quelques négociations dans les conditions d’exécution de la transaction.

Dans un cas comme dans l’autre, la rupture des contrats vous soumet au règlement d’une pénalité. C’est généralement l’équivalent de la perte de la caution versée.

Après toutes les vérifications de routine, évaluation et diagnostic en tout genre, viennent l’acte de vente en lui-même et la libération des fonds. Le but étant aussi de laisser un certain délai à l’acheteur afin de trouver le budget nécessaire à l’acquisition du bien.

Donnez votre avis