Les types de diagnostics immobiliers

 

diagnostic-immobilierLe diagnostic immobilier est un dossier technique dont l’établissement est indispensable lors d’une transaction immobilière afin d’évaluer l’état d’un bien.

L’intérêt des diagnostics obligatoires

L’établissement d’un diagnostic est obligatoire lorsqu’on vend ou loue un bien immobilier. Le nombre de diagnostics diffère selon que l’on ait affaire à une location ou à une vente. Il est de l’ordre de 7 diagnostics pour une vente et 3 pour la location. Le type de diagnostic est établi suivant la situation géographique et la date de construction de l’immobilier. Le diagnostic est important non seulement dans la transaction immobilière, mais également dans l’évaluation du bien. En général, il a pour but d’informer le locataire ou le bailleur de l’état d’un logement avant de le céder ou de l’acquérir. Ceci afin de les préparer aux éventuelles réparations à faire et de les protéger des problèmes que pourrait engendrer le logement plus tard.

Les diagnostics obligatoires

Les diagnostics immobiliers obligatoires portent notamment sur le contrôle des risques technologiques, naturels, de l’électricité, du gaz et de la performance énergétique du logement. Un diagnostic sur les termites, le plomb et l’amiante sont aussi essentiels avant de passer à la signature de l’acte de vente. Le mesurage de superficie Carrez dans le cas d’une vente et la loi Boutin pour une location ainsi que la certification de surface sont par ailleurs obligatoires et complètent le diagnostic immobilier. Dans le cas d’une location, le diagnostic de plomb, des risques naturels et technologiques ainsi que le diagnostic de la performance énergétique du logement doivent être effectués. À défaut de fourniture du mesurage de superficie Boutin ou Carrez, le prix du bien immobilier risque de baisser et la vente sera annulée. La plupart de ces diagnostics sont établis par des experts agréés par le Comité français d’accréditation. Les diagnostiqueurs immobiliers foisonnent sur le net afin de faciliter la comparaison des prix et la demande de devis. Il importe de retenir la validité du diagnostic et sa durée. L’idéal est de faire appel à un expert en diagnostic immobilier paris si vous résidez dans le 75 ou un professionnel qui se trouve dans le même département que vous. Au besoin, l’on peut demander à son notaire de payer les factures du diagnostiqueur. À l’issue du diagnostic, l’expert dresse un dossier de diagnostics techniques abrégé ou DDT qui résume l’état des lieux comprenant les détails des diagnostics effectués. Il est à joindre à l’acte ou la promesse de vente et est valable pour une durée de 6 mois à 10 ans. Faire appel à un diagnostiqueur expert garantit la couverture de la responsabilité civile en cas de faux diagnostic.

Les diagnostics complémentaires

Les diagnostics complémentaires ne font pas l’objet d’une obligation lors d’une transaction immobilière. Le diagnostic prêt à taux zéro, le contrôle de la sécurité de la piscine, le diagnostic écologique, le calcul de l’ensoleillement ainsi que le diagnostic des eaux usées sont qualifiés de facultatifs. Le diagnostic prêt à taux zéro est effectué afin d’obtenir facilement un crédit. Le contrôle écologique est une démarche de l’ère nouvelle qui prône le développement durable et le respect de l’environnement en vérifiant le niveau d’utilisation de matériaux écologiques. Il existe d’autres diagnostics spécifiques qui pourraient s’avérer essentiels comme le contrôle des bactéries ou le diagnostic des millièmes pour la copropriété. Les diagnostics complémentaires constituent des points supplémentaires pour mettre en valeur un bien immobilier à vendre ou à louer.

Donnez votre avis